BelvedeЯ +

Lectures BelvedeЯ N°1

Téléchargez l’article au format PDF

Guide d’architecture du XXe siècle en Midi toulousain

PAPILLAULT R. (sous la dir. de), GIRARD L. et MARFAING J.L., Guide d’architecture du XXe siècle en Midi toulousain, Presses universitaires du Midi, 2016.

C’est un parcours passionnant qui traverse les huit départements de Midi-Pyrénées : plus de 300 bâtiments ont ainsi été photographiés, souvent visités, lors d’un périple à moto, dont presque une centaine dans la grande agglomération toulousaine. Ce guide fait suite à un inventaire d’architecture du XXe siècle commandé par la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) de Midi-Pyrénées, et le plus difficile aura sans doute été d’opérer une sélection. Une liste complémentaire vient d’ailleurs compléter les notices détaillées.

Commandes publiques, bâtiments emblématiques, maisons discrètes ou constructions atypiques, l’ouvrage donne à voir des profils connus et des détails oubliés. La maison Gélis à Leguevin, la maison Perry à Tournefeuille, l’Hôtel de Ville de Villemur, la halle triangulaire de Muret ou encore l’église Notre-Dame du Breuil à Albi, tous racontent une histoire locale en perméabilité avec les modernités successives du siècle. De la « maison hantée » du pont Saint-Michel (immeuble Seube, 1900) aux coques « futuristes » de Roger Taillibert réalisées pour la faculté de pharmacie, en passant par le magasin Monoprix, la Poste centrale ou encore la caserne Vion ; de la brique au béton, souvent les deux, une écriture toulousaine apparaît.

Le guide explicite et remet en lumière le travail de ces architectes qui ont assurément contribué à personnaliser la ville : Montariol, Gilet (père et fils), Jaussely, Valette, Armandary, Castaing, Viatgé, Debeaux, Candilis et tant d’autres, sans oublier Paul Guardia et Maurice Zavagno, qui dessinent le Belvédère en 1968…


Christian Schmidt, 1919-2003 ;
Peintre et acteur de la vie culturelle toulousaine

MACHABERT C., Christian Schmidt, 1919 — 2003. Peintre et acteur de la vie culturelle toulousaine, Presses Universitaires du Midi, 2017.

« Christian Schmidt (1919-2003) est de ces personnalités dont le souvenir a marqué le paysage artistique toulousain du XXe siècle. Être charismatique maniant le verbe avec habileté, son regard caustique ne manquait guère de provoquer des réactions. En passionné avide, il s’est exprimé à travers une peinture figurative et poétique tout en déployant ses compétences dans maintes activités : journalisme, enseignement, théâtre, mode… Artiste éclectique et directeur enthousiaste du centre culturel municipal de la rue Croix — Baragnon à Toulouse, Christian Schmidt a été un des acteurs du désenclavement culturel de la cité. Ainsi, au gré du parcours de ce “latin d’Alsace” se dessine un pan de la vie régionale d’après-guerre, entre bouleversements politiques, évolutions institutionnelles et mutations de la scène artistique. »

Cette monographie, joliment illustrée de nombreuses reproductions d’œuvres de Christian Schmidt, a été réalisée par Coralie Machabert. Passionnée par l’histoire culturelle et artistique du XXe siècle, l’auteure termine une thèse en histoire de l’art contemporain sur « La vie artistique à Toulouse de 1939 à la fin des années 1960 ».

L’ouvrage est paru aux Presses Universitaire du Midi dans la nouvelle collection « Tempus Artis », collection dirigée par Quitterie Cazes qui propose des recherches originales en histoire de l’art. Son ambition est d’offrir aux lecteurs, désireux de mieux connaître notre patrimoine, des sujets d’étude nouveaux issus de la recherche universitaire en histoire de l’art.