BelvedeЯ +

La Filature du Mazel : du lieu ressource à la toile culturelle territoriale

La Filature du Mazel : du lieu ressource à la toile culturelle territoriale

Téléchargez l’article au format PDF


Sociologue de formation, administratrice de la Filature du Mazel

Ancienne usine de fabrication de fil de soie, l’association et tiers-lieu de la Filature du Mazel est un acteur culturel incontournable de la communauté de communes Causses Aigoual Cévennes « Terres Solidaires ». Dans un territoire de montagne, elle oeuvre à mettre en synergie les acteurs culturels, publics et économiques pour impulser une dynamique culturelle dans la vallée de l’Hérault.

Un projet développé grâce à la synergie d’acteurs

La Filature du Mazel est un lieu atypique. Usine de production de soie naturelle jusqu’en 1950 et de nylon jusqu’en 1982, elle est investie depuis 2011 par une association du même nom portée par la volonté d’acteurs locaux de la culture (artistes plasticiens, réalisateur de films d’animation, techniciens et médiateurs de la culture…) dans le but de développer des activités culturelles dans la vallée de l’Hérault. Le projet, entièrement bénévole au commencement, a acquis une légitimité d’actions et de financement au fil du temps. Cette dynamique associative et publique a progressivement permis la revalorisation d’une partie du bâtiment en tiers-lieu. Il accueille désormais un espace de coworking, une salle de résidence de spectacle vivant, un studio d’enregistrement audio, un laboratoire photo ou encore un atelier de sérigraphie.

Cette communauté de structures à forte dynamique culturelle et économique héberge de multiples métiers : illustrateurs, artistes plasticiens, techniciens de la culture, vidéastes ou encore agence de diagnostic et d’accompagnement territorial. Ensemble, ils oeuvrent pour l’accès à la culture, les droits culturels, et portent des projets privilégiant des démarches participatives et des logiques transversales. Seize structures animent ainsi le lieu et accueillent près de deux cents acteurs culturels tous les ans dans le petit village de 1 400 habitants de Val-d’Aigoual.

La Filature du Mazel est aujourd’hui repérée comme un lieu ressource et un moteur culturel local. Elle participe ainsi de l’identité mais aussi du développement économique du territoire. Les acteurs publics se tournent vers elle pour enrichir ou structurer leurs projets culturels et, de leur côté, les compagnies se signalent, intègrent des dispositifs et trouvent leur public sur le territoire. Preuve de cette synergie, le Département du Gard, la communauté de communes Causses Aigoual Cévennes « Terres Solidaires » et les communes alentour ont rejoint le conseil d’administration de l’association. Autres illustrations de la contribution de l’association à la cinétique territoriale, la Filature du Mazel est inscrite dans le schéma départemental du Gard et est membre du comité technique de la convention pour l’éducation artistique et culturelle signée en 2019 par le ministère de l’Éducation nationale, la direction régionale des Affaires culturelles et la communauté de communes.

Une programmation hors les murs qui anime les territoires et investit les paysages

Après plusieurs années d’échanges et de propositions de projets entre la Filature du Mazel et la communauté de communes, des missions au service de différents publics et, plus largement, au service du territoire ont été confiées à l’association. La compétence lecture publique a ainsi été la première couture entre les tissus institutionnels et associatifs. Tout en animant le réseau des bibliothèques du territoire, la Filature du Mazel a pour commande d’enrichir et d’affermir cette maille culturelle des territoires. C’est encore tisser des fils, puisque dans les tout petits villages, la bibliothèque est le premier moyen d’accès à la culture et permet de maintenir aussi des liens, notamment intergénérationnels. Une programmation d’animation est élaborée chaque année, à partir notamment de propositions d’artistes intervenant sur le territoire.

Dans la programmation culturelle que propose l’association, la géographie des lieux est une contrainte structurante. D’une part, le Val-d’Aigoual est un territoire rural de moyenne montagne éclaté en vallées entre Causses, massif de l’Aigoual et vallées cévenoles. D’autre part, l’implantation et la configuration du bâtiment le rendent inaccessible aux personnes à mobilité réduite. La Filature du Mazel est ainsi obligée de déployer ses activités hors les murs. Des plasticiennes ont ainsi développé le projet de land art des « Balcons de l’Aigoual », au sommet du mont du même nom. Ce parcours de 8 km au coeur du parc national des Cévennes, chose exceptionnelle, permet au public de profiter d’une quinzaine d’oeuvres répondant à un cahier des charges environnemental rigoureux. Il est ainsi reconnu depuis le début 2021 comme sentier d’interprétation du parc national des Cévennes. Après une phase de concertation, ce projet a donné lieu en 2018 à la signature d’une convention originale et inédite en France entre l’Office national des forêts, le parc national des Cévennes, la communauté de communes Causses Aigoual Cévennes « Terres Solidaires » et la Filature du Mazel. Le projet est exemplaire dans sa capacité à avoir créé une culture commune entre tous les partenaires et, plus encore, dans le fait que sa maîtrise d’oeuvre soit portée, non pas par l’association, mais par la communauté de communes qui a intégré cette composante culturelle dans son Pôle nature 4 saisons. Enchanter les publics, bâtir une économie qui intègre pleinement la culture, mettre les forces du monde artistique au service du territoire et de son attractivité, faire « avec » et non uniquement « pour »… sont autant d’éléments qui distinguent le projet de la Filature du Mazel et expliquent sans doute sa réussite malgré les contraintes inhérentes au lieu. À travers ce projet, chaque acteur a appris à s’approprier les contraintes et l’esprit des actions de ses partenaires.

Pour « filer la métaphore » de la soie, on peut envisager chaque projet artistique et culturel porté par la Filature du Mazel comme un point de couture et, de la même manière, considérer que la temporalité habitante, le travail de construction et de médiation avec et envers les publics, la gouvernance multi-partenariale et horizontale sont autant de constituants du fil de soie. Finalement, la Filature du Mazel peut elle-même être considérée comme l’insecte, adapté mais fragile, qui inlassablement tisse l’ensemble pour construire une toile alimentant le développement territorial et culturel local.

Portfolio


Paramètres de confidentialité

Nécessaires

Ces cookies vous permettent de vous connecter tout en assurant une sécurité dans la navigation

wordpress logged_in, wordpress sec

Advertising

Suivi des visites

Afin de vous offrir la meilleure expérience, nous réalisons un audit des visites. Vous pouvez refuser le suivi en cliquant ici.

Outil de suivi des visites Matomo

Other