BelvedeЯ +

Regards croisés sur la qualité de l’air 2/3

Regards croisés sur la qualité de l’air 2/3

Téléchargez l’article au format PDF

Laurent DUCOMMUN
Directeur territorial Toulouse Métropole
Gaz Réseau Distribution France (GRDF)

Le biométhane, un levier d’amélioration

 

La part des énergies renouvelables devra doubler d’ici 2030 pour représenter 32 % de la consommation d’énergie en France. Pourquoi cette volonté ? Tout d’abord pour réduire les émissions de C02 et ainsi limiter l’impact climatique dû à l’activité humaine et aux énergies fossiles. Mais également pour améliorer la qualité de l’air, notamment dans nos villes, en réduisant la part des substances polluantes issues de la combustion d’énergies fossiles. Cela passera par des changements en matière d’énergie de chauffage mais également d’énergie utilisée pour la mobilité.

La méthanisation permet d’atteindre ce double objectif : transformer les déchets agricoles, les biodéchets ou les boues de stations d’épuration en gaz « vert » permettra de dépasser 15 % de la consommation de gaz naturel en France en 2030, et 75 % en 2050 (prévision ADEME).

Ce gaz, – dont le cycle carbone est réduit de 80 % – permet à la fois de se chauffer, de cuisiner ou d’avoir de l’eau chaude, mais également de se transformer en carburant pour les poids lourds, les véhicules utilitaires et même les véhicules personnels. On parle alors de bioGNV (gaz naturel pour véhicules). Grâce à lui, les particules fines émises disparaissent quasiment (-93 %) et les oxydes d’azote (NOx) sont diminués de moitié 1. C’est à l’heure actuelle la seule solution viable (techniquement et économiquement) pour le transport routier, et qui possède plus de 20 ans d’expérience quant aux moteurs.

En ce qui concerne l’impact de l’usage des véhicules sur la qualité de l’air, d’autres leviers d’amélioration existent : la moitié des émissions de polluants dans l’atmosphère, dues à la mobilité, provient de l’abrasion des freins et de l’usure des pneus. C’est donc bien un ensemble global qu’il faut repenser, si nous voulons réellement améliorer la qualité de l’air dans nos villes, en tenant compte d’un panel de solutions et en revoyant nos comportements individuels.

 

Cycle du bioGNV (gaz naturel pour véhicules) © GRDF

 

  1. Par rapport à la norme diesel Euro 6.

Paramètres de confidentialité

Nécessaires

Ces cookies vous permettent de vous connecter tout en assurant une sécurité dans la navigation

wordpress logged_in, wordpress sec

Advertising

Suivi des visites

Afin de vous offrir la meilleure expérience, nous réalisons un audit des visites. Vous pouvez refuser le suivi en cliquant ici.

Outil de suivi des visites Matomo

Other